Campagne cacao 2018-2019 : Le prix du kg de cacao bord champ fixé à 750 f CFA en Côte d’Ivoire contre environ 800 f au Ghana

Ouvert le vendredi 28 septembre 2018  à Heden Golf Hôtel d’Abidjan, les 5èmes Journées Nationales du Cacao et du Chocolat (JNCC) organisées par le Conseil Café Cacao (CCC) ont fermé leurs portes ce lundi  1er octobre 2018. A la clef,  l’annonce de façon concomitante du prix du kilogramme de cacao livré bord champ en Côte d’ivoire et au Ghana.  Lançant ainsi la campagne 2018-2019 du cacao pour ces deux pays de l’Afrique de l’ouest qui représentent 60% de la production mondiale. 

En effet, les producteurs  ivoiriens devront céder le kilogramme du cacao bien séché et bien fermenté à 750 f CFA bord champ contre environ 800 F pour leurs homologues ghanéens. Le prix garanti du cacao a été fixé à 7 600 cédis la tonne, a indiqué le ministre de l’Agriculture, Owusu Akoto Afriyie. « Quoique inférieur au prix d’achat bord champ proposé par le Ghana à ses producteurs, le prix d’achat bord champ du kilogramme de cacao ivoirien  gagne 50 F /kg de plus au regard du prix bord champ pratiqué au cours de la campagne 2017-2018. Soit  un revenu supplémentaire de 100 milliards de francs CFA que vont percevoir les producteurs ivoiriens », ont commenté les responsables du Conseil café cacao. Non sans espérer  un prix planché commun au Ghana et à la Côte d’Ivoire dès janvier 2019.

Justifiant ce prix de 750 f CFA le kilogramme de cacao, le président du Conseil d’administration du CCC, Lambert Kouassi konan, a indiqué que  celui-ci a été arrêté en tenant compte des prévisions d’évolution du marché dans les mois à venir et surtout pour le solde restant à vendre au regard du système de vente par anticipation pratiqué en Côte d’Ivoire.

Et pour accompagner et garantir sur le terrain ce prix que les responsables du Conseil café cacao gagent de tenir vaille que vaille, des dispositions ont été arrêtées. A savoir «  le  maintien du contrôle des prix et de la qualité à l’effet de lutter contre les opérateurs véreux et les fuites du cacao vers les pays voisins ; la mise en œuvre de la péréquation transport afin de  permettre aux opérateurs de percevoir le juste prix des frais de transport supportés ; la déclaration des stocks des acheteurs et des coopératives auprès du CCC ; la fixation du portage des stocks  des acheteurs à 30 jours maximum ; la présentation d’un contrat usinage au CCC par les exportateurs ; le respect  par les exportateurs de la limitation des achats proportionnellement aux contrats détenus, avec une tolérance de 10% en plus et 1000 tonnes pour ceux des exportateurs qui ne détiennent pas de contrat ; la fixation du prix d’achat à l’entrée des usines à 845 f CFA par kilogramme hors transport », a souligné Lambert Kouassi Konan, PCA du Conseil Café Cacao.  

Insistant sur le succès des cinquièmes journées nationales du cacao et du chocolat, du reste organisées par une équipe dynamique d’Océan Ogilvy, chapeautée par madame Kouassi Chantal, le directeur de cabinet du ministère de l’Agriculture et du développement rural, Apporture kouakou, représentant le ministre Mamadou Sangafowa à cette cérémonie de clôture, n’a pas manqué d’évoquer la crise vécue au cours de la campagne 2017-2018.  Si celle-ci, à en croire Apporture Kouakou, a mis en exergue la faiblesse de la filière cacao  et sa vulnérabilité aux chocs externes, le thème des cinquièmes JNCC sonne comme une réorientation de la filière pour juguler les effets

pervers des chocs externes.  Aussi a-t-il encouragé  la transformation, la promotion et la consommation locales avec la mise en relief de l’origine cacao de Côte d’Ivoire d’une part.   Et d’autre part, la mise en place d’une veille stratégique  sur la production, la promotion locale, et  la commercialisation.

Saluant les conclusions des panels, le Directeur général du Conseil Café Cacao, Yves Koné Brahima, a félicité les panelistes pour avoir révélé l’importance de la saveur du cacao lié au terroir,  les artisans et toute la chaîne des valeurs dans la filière.  

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Campagne cacao 2018-2019 : Le prix du kg de cacao bord champ fixé à 750 f CFA en Côte d’Ivoire contre environ 800 f au Ghana

par Georges KOUASSI temps de lecture: 3 min
0