ECOLE IVOIRIENNE: La COSEFCI annonce la reprise de la grève le mardi 14 mai 2019.


La cour de l’école primaire Sogéphia 6, a refusé du monde ce mercredi 8 mai 2019. Et pour cause. Le directoire de la Coalition du secteur de l’éducation et de la formation de Côte d’Ivoire (COSEFCI) y a convoqué une assemblée générale qui a vu la participation massive des membres de ce syndicat.  Le porte-parole de la COSEFCI, Pacôme Attaby, à l’ouverture de la séance, a indiqué que cette assemblée générale revêtait un caractère « important pour les enseignants de Côte d’Ivoire au regard des décisions qui y seront prises ». 


C’est donc sans surprise que le COSEFCI, à l’issue de cette assemblée générale, a annoncé par la voix de Pacôme Attaby, la reprise de la grève des enseignants le mardi 14 mai 2019 pour une période de quatre jours avec possibilité de la renouveler. Une décision qui intervient comme un véritable camouflet pour le gouvernement ivoirien en l’occurrence le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly. En effet, le locataire de la primature qui avait donné des assurances quant aux règlements définitifs des multiples crises qui secouent le système éducatif, peine à y arriver aux dires de M. Attabi.


A LIRE AUSSI// REVENDICATIONS DANS LE SECTEUR EDUCATION : Le gouvernement et les syndicats s’accordent sur un cadre de dialogue.


Selon lui, la majeure partie des revendications soumises au gouvernement et au Ministère technique en charge de l’éducation nationale n’ont pas été traité à ce jour. Et M Attabi d’expliquer que si la faitière des enseignants a accepté de suspendre le 23 mars 2019 son mot d’ordre d’arrêt de travail pour une période d’un mois, c’était dans l’optique de faire place à la négociation demandée par le Premier Ministre. Il affirme cependant être au regret de constater que plus de 15 jours après le terme du moratoire convenu entre les deux parties, « aucune décision majeure n’a été prise pour répondre véritablement aux revendications des enseignants ».

Entre autres revendications, il y a la revalorisation de l’indemnité de logement, la revalorisation des primes liées aux corrections des copies des examens scolaires et le paiement des salaires dus aux ex-contractuels. Sur tous ces points, le porte-parole de la COSEFCI a confirmé qu’aucun accord n’avait été trouvé avec le gouvernement. Toutes choses qui inclinent les syndicalistes à décider de la reprise de la grève pour le mardi 14 mai 2019.

Ce nouveau mot d’ordre de grève des enseignants vient jeter un important doute sur la tenue effective des examens à grand tirage au primaire et au secondaire à quelques semaines du terme de l’année académique 2018-2019. Le gouvernement devrait prendre à bras ce problème en vue de sauver l’année scolaire en Côte d’Ivoire.

Arnaud Coulibaly

Une pensée sur “ECOLE IVOIRIENNE: La COSEFCI annonce la reprise de la grève le mardi 14 mai 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ECOLE IVOIRIENNE: La COSEFCI annonce la reprise de la grève le mardi 14 mai 2019.

par Civnews. net temps de lecture: 2 min
1