AFFRONTEMENTS A BEOUMI : Plusieurs brûlés, des blessés graves à l’arme blanche, de nombreux dégâts matériels dont le maquis Baoulé, propriété du maire.


Le mercredi 15 mai, jour de marché à Béoumi, a été une journée sombre émaillée d’affrontements sanglants entre autochtones Baoulés (gôdê) et allogènes (malinkés). Bilan de cette bagarre rangée : un jeune Baoulé grièvement blessé mais pas décédé, de nombreux blessés à l’arme blanche, de nombreux brûlés, de nombreux dégâts matériels dont des magasins saccagés et le maquis ‘’Baoulé’’, propriété du maire, consumé par les flammes.


En effet, « tout est parti d’une altercation entre un taxi « wôrô-wôrô » conduit par un jeune malinké qui a accidentellement accroché une moto « taxi» conduite par un jeune Baoulé du village de Souafouê-Dan. Laissant la moto « taxi » du jeune Baoulé dans un piteux état.

Parti demandé des comptes au conducteur du taxi «wôrô», le jeune Baoulé essuie l’indifférence et l’arrogance du jeune malinké. Il s’ensuit une violente altercation entre les deux hommes. Le jeune malinké sort alors une machette de son taxi « wôrô » et frappe mortellement le jeune Baoulé qui est conduit dans un état grave à l’hôpital », a confirmé un ressortissant de Béoumi joint au téléphone.

Le jeune Baoulé est dans un état critique mais pas décédé.

Eclate alors une violente bagarre rangée entre les jeunes Baoulé et les Jeunes malinkés. Le tout assorti avec son lot de blessés dans les deux camps.

Il faut déplorer de nombreux dégâts matériels dont le maquis « Baoulé » du maire, des magasins des commerçants malinkés consumés par le feu etc. La tension est toujours vive malgré la présence des forces de l’ordre arrivées de Bouaké, à quelques dizaines de kilomètre de Béoumi.

Une situation qui a amené les commerces, les écoles etc. à fermer.   Au demeurant, il faut déplorer le fait que malgré la volonté exprimée des jeunes malinkés de ne p
JUNIOR ENTREPRISE-MSTCF : Les enjeux de l’information financière dans le processus de notation au cœur du débat. https://civnews.net/2019/05/16/junior-entreprise-mstcf-les-enjeux-de-linformation-financiere-dans-le-processus-de-notation-au-coeur-du-debat/ as voir les jeunes Baoulés exercer dans le secteur des motos « taxis », toute chose en partie à l’origine de ces affrontements, aucune autorité n’a daignée prendre langue avec ces jeunes malinkés à l’effet de les amener à cohabiter pacifiquement avec les jeunes baoulés dans ce secteur à Béoumi.   


Josué ABRAHAM

(Civnews225redaction@gmail.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AFFRONTEMENTS A BEOUMI : Plusieurs brûlés, des blessés graves à l’arme blanche, de nombreux dégâts matériels dont le maquis Baoulé, propriété du maire.

par Civnews. net temps de lecture: 2 min
0