JUNIOR ENTREPRISE-MSTCF : Les enjeux de l’information financière dans le processus de notation au cœur du débat.


L’association Junior Entreprise des étudiants en Maîtrise des Sciences et Techniques Comptables et Financières (JE-MSTCF), a convié le monde estudiantin, les professionnels de la finance et de la comptabilité ainsi que le grand public, à une conférence ce jeudi 16 mai 2019. L’évènement qui s’est tenu au sein de l’amphithéâtre A de l’Université Félix Houphouët Boigny de Cocody avait pour thème « Impact de l’information financière dans le processus de notation financière ».


Deux panélistes de choix ont été invités pour animer cette conférence : le Président de l’Ordre des Experts Comptables de Côte d’Ivoire, M. Koné Drissa et Jean Paul Tonga, Senior, Vice-président et Directeur de Bloomfield Investment Corporation. Les conférenciers ont respectivement traité les questions de « la fiabilité de l’information financière » pour le premier et « l’importance de la notation financière » pour l’autre.

M. Tonga a, dans son intervention, présenté les avantages de la notation financière pour les émetteurs, les investisseurs et les autorités de régulations. Selon lui, l’intérêt premier de la notation financière pour les autorités de régulation est la facilitation du développement d’un marché des capitaux plus efficient et transparent. « La diffusion d’une opinion, librement exprimée sous une notation par une agence indépendante sécurise tous les intervenants. Le développement d’un marché des capitaux passe par une plus grande transparence et une plus grande visibilité des comptes des entités. La notation est ainsi un complément précieux aux informations financières déjà existantes » a-t-il déclaré.

Il a poursuivi en expliquant que les investisseurs bénéficient, au travers de la notation financière d’une information supplémentaire, et par conséquent d’une meilleure connaissance de la qualité des émetteurs. Et M. Tonga d’indiquer que les émetteurs eux aussi, retirent de nombreux avantages de la notation financière. A savoir augmenter la liquidité de leurs titres, attirer des investisseurs étrangers, accroître leur notoriété et enfin faciliter leur indépendance financière.

Au cours de sa prise de parole, le président de l’ordre des experts comptables, M. Koné Drissa, a défini le Bilan, le Compte de résultat et le tableau des flux de trésorerie comme éléments constitutifs de l’information financière d’une entreprise. Plus généralement, il s’est exprimé sur la notion de la crédibilité de l’information financière produite par les entités. De son point de vue « trop souvent, il existe des écarts considérables entre les informations financières divulguées par les dirigeants et la réalité économique des entités » a-t-il dénoncé.  A ce niveau le président de l’Ordre des Experts Comptables de Côte d’Ivoire, s’est félicité de l’instauration en Côte d’Ivoire « des visas des états financiers » délivrés par le tiers de confiance qu’est l’expert-comptable.  Toute chose dont l’objectif est de crédibiliser davantage les informations financières historiques.

Pour conclure, M. Koné Drissa a appelé les législateurs et les normalisateurs des pays de l’OHADA, au renforcement des lois et autres dispositions pouvant permettre d’encadrer au mieux les actions des acteurs de marché, des entreprises et même des Etats à l’effet de disposer à tous les niveaux d’informations financières crédibles indispensables à une notation crédible.  Parce qu’a soutenu Jean Paul Tonga, la crédibilité et la fiabilité de la note produite par l’agence de notation pour un organisme est fonction de la qualité ou non de l’information financière mise à la disposition de l’agence de notation par cet organisme.

Il faut savoir que la JE-MSTCF est une association qui est né de la volonté de mettre en pratique les compétences théoriques acquises par les étudiants pendant leur formation. Leurs domaines de compétences vont de la comptabilité à la fiscalité en passant par le contrôle de gestion. Leurs atouts majeurs sont une équipe de 50 collaborateurs, des prestations à coût réduit compte tenu du caractère à but non lucratif de l’association, des compétences actualisées et un accompagnement de qualité.


Arnaud COULIBALY

(Civnews225redaction@gmail.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

JUNIOR ENTREPRISE-MSTCF : Les enjeux de l’information financière dans le processus de notation au cœur du débat.

par Civnews. net temps de lecture: 3 min
0