COSEF-CI/RICI DECIDE: « La grève suspendue jusqu’aux examens et la fin des cours du mercredi dans le primaire à la rentrée 2019-2020 ».


Réunis en assemblée générale le mercredi 22 mai 2019, les enseignants, membres de la COSEF-CI après analyse des éléments nouveaux, notamment la médiation de la chambre des Rois d’Afrique, conduite par sa majesté kyffi zié, ont à la majorité de L’AG, décidé de suspendre à nouveau le mot d’ordre de grève et de la fin des cours du mercredi dans le primaire dès la rentrée scolaire prochaine.


En effet, après plus d’un mois de suspension, le mot d’ordre de grève lancée par la COSEFCI/RICI avait repris le mardi 14 mai dernier. Hier mercredi 22 mai, à l’assemblée générale devant faire le bilan d’une semaine de grève, Pacôme Attaby, le porte-parole de la COSEFCI et ses camarades ont décidé de donner une chance aux examens de fin d’année qui arrivent à grands pas. Encore qu’une nouvelle donne est intervenue : la médiation de la chambre des Rois d’Afrique, conduite par sa majesté kyffi zié.   « Réunis en assemblée générale le mercredi 22 mai 2019, les enseignants, membres de la COSEF-CI après analyse des éléments nouveaux, notamment la médiation de la chambre des Rois d’Afrique, conduite par sa majesté kyffi zié, et considérant les promesses allant dans le sens de la résolution de leurs préoccupations, faites par le Roi des Rois et ses pairs, ont à la majorité de L’AG, décidé de suspendre à nouveau le mot d’ordre de grève », note l’assemblée générale de la COSEFCI.


A LIRE AUSSI://FACE A LA GREVE DE LA COSEF-CI :« Tout enseignant qui se mettra en grève, va assumer les conséquences ; trop, c’est trop », kandia Camara.


Aussi la « COSEFCI entend par cet acte, accorder du crédit aux nouveaux médiateurs et ainsi faire preuve de bonne foi. Le mot d’ordre de grève est donc suspendu jusqu’aux examens, le temps pour le gouvernement de regarder positivement les revendications qui font l’objet de grève, comme promis par les médiateurs », précise le compte rendu de l’assemblée générale dont nous avons eu copie.

Cependant, la COSEFCI a décidé de « maintenir son mot d’ordre de rétention des notes au secondaire jusqu’à nouvel ordre ». Pour ce faire, elle a « invité le gouvernement à se prononcer favorablement au plus vite, faute de quoi, elle se verrait contrainte de décider du boycott des examens de fin d’année ».

Par ailleurs, l’AG a aussi pris une importante résolution pour le primaire. « Elle a décidé de la fin des cours de mercredi dans le primaire à partir de la rentrée scolaire prochaine », tranche unilatéralement la COSEFCI/RICI.

C’est le lieu de souligner que la coordination nationale des enseignants et chercheurs du Supérieur (CNEC) a participé à l’AG de la COSEFCI. L’AG a par ailleurs noté la participation de la CNEC. « Il convient de préciser que cela rentre dans la dynamique de l’adhésion de la CNEC à la COSEF-CI, chose qui donnerait désormais une faîtière plus étendue allant du primaire au supérieur pour plus d’efficacité », souligne le communiqué qui a sanctionné l’AG de la COSEFCI/RICI.


A LIRE AUSSI://GOUVERNEMENT-SYNDICATS DES ENSEIGNANTS : COSEF-CI/RICI et la ministre Kandia Camara se séparent dos à dos.


Poursuivant l’AG de la COSEFCI/RICI a salué « les instituteurs dignes qui ont continué à observer le mot d’ordre de grève malgré les menaces, les sanctions, et les intimidations de tout genre ». Avant de les appeler à rester « mobilisés et à continuer à sensibiliser sans relâche vos proches. Car faudrait-il le rappeler, nous avons décrété l’année 2019, année de la revalorisation de nos indemnités de logement. Il ne devrait pas en être autrement pour quelque raison que ce soit » ! Aux instituteurs qui ont abdiqué pour des raisons qui leur sont propres, « nous voudrions dire ceci ; nous avons un destin commun. C’est ensemble que nous pouvons le façonner, et l’accommoder aux dures réalités de notre temps. Cela n’est possible que si, nous extirpons de nous deux ennemis : la peur et le leadership tel qu’observé ces derniers moments », a insisté l’AG.

Au-delà, l’assemblée générale de la COSEFCI/RICI a appelé ses membres à l’union autour de « nos revendications. C’est à ce seul prix que nous pourrions vaincre notre commun adversaire et améliorer nos conditions de vie et de travail », a conclu le communiqué de la COSEFCI/RICI signé par le SGN, Kouamé Bertoni.


Georges KOUASSI

Civnews225redaction@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COSEF-CI/RICI DECIDE: « La grève suspendue jusqu’aux examens et la fin des cours du mercredi dans le primaire à la rentrée 2019-2020 ».

par Civnews. net temps de lecture: 3 min
0