DEVELOPPEMENT : Kaba Nialé présente les acquis des plans économiques et évoque les défis à venir de l’économie ivoirienne.


La 5ème édition des « rendez-vous du gouvernement » s’est tenue ce jeudi 23 mai 2019 à l’auditorium de la Primature au Plateau. Invitée de ce forum, la ministre du Plan et du développement Kaba Nialé, est intervenue sur le thème « Politiques de développement pour le bien-être des populations : acquis, défis et perspectives ». La ministre a tenu à réaffirmer qu’au regard des importants progrès socio-économiques réalisés par le pays depuis 2011, la Côte d’Ivoire présente toutes les caractéristiques d’une économie « pré-émergente ». 


 Pour la ministre Kaba Nialé ses avancées se situent au niveau du renforcement de la qualité de la gouvernance et des institutions. « Les réformes d’envergure menées par le Gouvernement ont permis d’enregistrer des acquis en matière de bonne gouvernance » a-t-elle déclaré. Et la ministre de poursuivre en expliquant que les partenaires techniques au développement du pays s’accordent tous à dire que « le pays est sur la bonne voie et qu’il s’achemine vers son émergence ».

Entre autres acquis de la mise en œuvre réussie des différents programmes nationaux de développement, la ministre a évoqué la création d’une dynamique économique soutenue et la transformation structurelle de l’économie. Cela est caractérisé par la forte croissance continue du niveau des investissements qui « ont plus que quintuplé de 2011 à 2018 passant de 928 milliards de FCFA à 4968 milliards de FCFA » a-t-elle fait savoir. Faisant ainsi passé le taux d’investissement de 8,2% à 20,8% sur la même période.

Abordant le point de la transformation structurelle de l’économie nationale, Kaba Nialé a expliqué qu’au regard de l’évolution « significative des contributions des différents secteurs économiques au Produit intérieur brut entre 2012 et 2018, on peut affirmer sans risque de se tromper que c’est un processus qui est en marche ». Aux dires de la ministre du plan et du développement, l’inclusivité de la croissance et la réduction de la pauvreté sont des réussites à également mettre au compte de la mise en œuvre des programmes nationaux de développements.

« Les dépenses pro-pauvres qui regroupent l’ensemble des interventions réalisées dans les secteurs sociaux ont plus que doublé de 2012 (1 080,3 milliards de FCFA) à 2017 (2 070,1 milliards de FCFA) pour s’établir à 2 361,4 milliards de FCFA (9,8% du PIB) en 2018. Ces dépenses représentent près du tiers du Budget de l’Etat » a-t-elle fait remarquer.

Pour conclure, Kaba Nialé a énuméré les principaux défis qui attendent la Côte d’Ivoire sur la voie de l’émergence effectivement à l’horizon « 2020, 2025 ou 2030 ». Ces défis se situent au niveau du maintien d’une croissance forte et soutenue pour conforter la transformation structurelle et la marche vers l’émergence ; du renforcement de la capacité de notre économie à générer des emplois pour notre forte jeunesse ; de la poursuite du renforcement de l’appareil statistique national ; l’accélération de l’atteinte du dividende démographique.


Arnaud COULIBALY

civnews225redaction@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DEVELOPPEMENT : Kaba Nialé présente les acquis des plans économiques et évoque les défis à venir de l’économie ivoirienne.

par Civnews. net temps de lecture: 2 min
0