FRANCE-BURKINA : La Cour de cassation française d’accord pour extrader François Compaoré au Burkina.


‘’La Cour de cassation française rejette le pourvoi formé par François Compaoré contre son extradition vers le Burkina Faso’’ croit savoir jeune Afrique.com dans un article publié sur sa plateforme ce jour qui indique que ‘’ Cette décision constitue une victoire pour les autorités burkinabè, qui souhaitent entendre le frère de l’ancien président Blaise Compaoré dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du journaliste d’investigation Norbert Zongo’’.


En effet, écrit Jeuneafrique.com, ‘’dans un arrêt rendu public ce mardi 4 juin, la Cour de cassation ‘’rejette’’ le pourvoi déposé contre l’arrêt de la chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Paris du 5 décembre 2018 qui avait émis un avis favorable à la demande d’extradition de François Compaoré vers le Burkina Faso’’. Petit frère de Blaise Compaoré, ancien président du Burkina Faso, François Blaise Compaoré, ‘’ne sera cependant pas extradé séance tenante’’, précise jeuneafrique.com.

‘’Nous avons perdu une bataille mais pas la guerre. L’extradition nécessite un décret signé par le Premier ministre. S’il est signé, nous l’attaquerons et souhaitons obtenir son annulation devant le Conseil d’État’’, a confié à Jeune Afrique, Me François-Henri Briard, avocat de François Compaoré.

Au-delà, Me Pierre Olivier Sur, également avocat du frère de l’ancien président burkinabè, a porté plainte avec constitution de partie civile contre le juge d’instruction burkinabè Émile Zerbo pour‘’ faux et usage de faux en écriture publique’’. Une procédure sur laquelle compte François Compaoré et ses avocats pour retarder une potentielle extradition jusqu’en 2020, date d’une présidentielle au Burkina Faso.  

C’est le lieu d’indiquer que François Compaoré avait été arrêté le 29 octobre 2017 à l’aéroport parisien de Roissy Charles-de-Gaulle et placé sous contrôle judiciaire à Paris. Auparavant l’Etat burkinabè avait lancé un mandat d’arrêt international contre François Compaoré dans l’affaire de l’assassinat du journaliste d’investigation Norbert Zongo et de ses compagnons le 13 décembre 1998.


Josué ABRAHAM

Civnews225redaction@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FRANCE-BURKINA : La Cour de cassation française d’accord pour extrader François Compaoré au Burkina.

par Civnews. net temps de lecture: 1 min
0