Cacao : La Côte d’Ivoire et le Ghana confirment leur union et décident de suspendre leur vente.


La Côte d’Ivoire et le Ghana ont décidé de suspendre leurs ventes de cacao qui sera récolté lors de la campagne 2020-2021. C’est dans le but d’atteindre un prix minimum de 2600 dollars la tonne et créer une plus-value pour les producteurs. C’était le 11 juin 2019 à Accra que le Cocobod du Ghana et le Conseil café-cacao (ccc) de la Côte d’Ivoire, “se sont mis en accord afin de geler les ventes de fèves à partir de la saison 2020-2021, qui démarre le 01 Octobre 2020”, note jeuneafrique.


Vu que les cours internationaux sont actuellement autour de 2 400 dollars, ces deux géants de la filière, ont décidé de proposer un prix de 2 600 dollars la tonne, soit 2 300 euros. De plus, aucune fève ne sera mise sur le marché, en dessous de ce prix.


A LIRE AUSSI///ORPAILLAGE, FRAUDE SUR NATIONALITE : Le PDCI-RDA s’étonne et s’indigne du silence des autorités face au ‘’fétichisme’’ et se réjouit des aveux de Adjoumani.


Ces deux en synergie ont prévus un plan stratégique, qui consiste à commercialiser par anticipation 80% de la récolte. Et se rendre entièrement sur le marché quand les coûts seront bons. « Quand les deux chefs de l’Etat auront validé tout le processus, nous irons à la rencontre des industriels et des pays consommateurs pour leur expliquer que cette décision n’est pas contre eux », a annoncé Yves Brahima Koné, directeur général du CCC.

Cette stratégie d’union vise l’industrialisation sur place des fèves et de lutter contre les maladies du verger de cacao. En guise de rappel, en mars 2018, Alassane Ouattara et Nana Akufo-Addo ont lancé l’appel d’Abidjan, visant une coopération idoine entre les deux pays dans la cacaoculture. Cette initiative a pour objectif de contrôler le marché du cacao, et de créer une plus-value pour les producteurs.


A LIRE AUSSI://CONSEIL DES MINISTRES : 48H des urgences médicales prises en charge ;«GUCE-Côte d’Ivoire SA» remplace weeb fontaine ; ferrailleurs et artisans relogés; budget de 9 milliards des compétitions sportives reparti.


En illustration, les statistiques de l’organisation internationale du cacao (ICCO) a démontré que 15 milliards de dollars de TVA reviennent au pays consommateurs, et les producteurs ne gagnent que 6 milliards de dollars, avec un chiffre d’affaires de 100 milliards de dollars dans l’industrie du cacao. C’est ce processus que veut stopper la Côte d’Ivoire et le Ghana en signant leur accord.


Ousseni Sawadogo avec Jeuneafrique

Civnews225redaction@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cacao : La Côte d’Ivoire et le Ghana confirment leur union et décident de suspendre leur vente.

par Civnews. net temps de lecture: 2 min
0