COTE D’IVOIRE : La guéguerre des frères du RDR et des Forces Nouvelles d’Hier s’accentue.


Après le ‘’tabouret’’ arraché à Guillaume qui, loin refroidir ses ardeurs, n’a fait que le décupler, ses frères de l’époque du RDR et des Forces nouvelles ont décidé de sortir le grand jeu : celui de la diabolisation.  Et cela marche. Puisqu’ils ont réussi à le faire sortir de son quotidien politique et l’amener à ester en justice contre eux. Et pour cause, se blanchir des accusations graves et récurrentes portées à  son encontre sans que ni le procureur de la République, encore moins le Président de l’Autorité nationale de la presse ne réagissent.


En effet Guillaume Soro est accusé de préparer un coup d’Etat contre le RHDP.  C’est le quotidien ‘’Le Patriote’’ adossé à Hamed Bakayoko, dans son édition numéro 5856 du vendredi 28 juin 2019, qui croit avoir levé le lièvre. Et ce quand il titre en couverture : « En Connexion avec Moustapha Chafi et des groupes djihadistes Soro prepare un mauvais coup contre la côte d’ivoire . Objectif : semer le chaos et empêcher les élections de 2020 ». Expliquant son énoncé le quotidien pro-RHDP relate en soutien : « ainsi, selon nos informations, son mentor Guillaume Soro aurait demandé à son ami, le Mauritanien Moustapha Ould Limam Chafi, connu pour ses affinités avec les groupes terroristes qui sévissent dans le nord du Mali, au Burkina Faso et dans le désert du Sahara, d’établir des connexions avec ces mouvements djihadistes pour planifier des attaques au nord du pays. L’idée, c’est donc de replonger la Côte d’Ivoire dans l’insécurité en faisant de cette zone, à l’image du nord du Mali et du centre du Burkina Faso, des foyers d’attaques terroristes. Derrière tout ça, l’objectif est d’empêcher la tenue de la présidentielle de 2020, et surtout d’enrayer la bonne marche du pays, insufflée par le président Ouattara et son équipe gouvernementale ».

« Accusations d’une extrême gravité non étayées par aucun début de preuve », dénonce le service de communication de Guillaume Soro qui, pour cette fois-ci, décide de donner une suite appropriée. Car si le procureur de la République, Adou Richard, refuse de s’autosaisir pour connaître ces accusations, il n’est pas interdit à Guillaume Soro d’ester en justice et obliger le tribunal à agir. C’est à l’effet de joindre l’acte à la parole que mandat a été donné à ses conseils de saisir ‘’ pour saisir la justice afin que le journaliste auteur de l’article et le directeur de publication, produisent devant le juge, les éléments de preuve à l ’appui de leurs affirmations’’, écrit Moussa Touré qui souligne que les journaux adossés au RHDP ne sont pas à leur premier essai. Moussa Touré poursuit, décline et énonce : « Il convient de noter que depuis plusieurs semaines des accusations graves et récurrentes sont portées à l’encontre de M. Soro Kigbafori Guillaume, par des médias proches de la majorité présidentielle.


A LIRE AUSSI://CRISE A L’APF : Soro s’offre des avocats français et confirme sa volonté d’aller jusqu’au bout pour s’adjuger la Présidence.


Ainsi a-t-il été accusé par un périodique d’avoir profité de sa tournée dans le nord pour distribuer des armes dans cette partie du pays, sans en apporter la moindre preuve. De même, M. Karamoko Mamadou, membre du Conseil national du RHDP, a publié une vidéo sur le réseau social Facebook dans laquelle il appelle publiquement à l’assassinat de M. Soro Kigbafori Guillaume, pour garantir une présidentielle apaisée en 2020. Certains médias annoncent une action offensive de l’Etat contre M. Soro au cours du mois d’août 2019 afin de mettre définitivement un terme à sa carrière, voire à sa vie. Tous ces faits qui, à l’évidence, constituent des délits manifestes n’ont, pour l’heure, curieusement suscité aucune réaction du Procureur de la République encore moins celle du Président de l’Autorité nationale de la presse ».

Par ailleurs Guillaume fait remarquer par son conseiller en communication que ni « ces menaces encore moins ces calomnies ne le perturbent aucunement ». Déterminé qu’il est « à poursuivre son engagement pour la paix et la réconciliation entre les Ivoiriens ».


Josué Abraham

Civnews225redaction@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COTE D’IVOIRE : La guéguerre des frères du RDR et des Forces Nouvelles d’Hier s’accentue.

par Civnews. net temps de lecture: 3 min
0