CÔTE D’IVOIRE/SAMBA DAVID : « Nous appelons les ivoiriens à dire non à cette CEI et à la CNI à 5000 f».


Les députés proches du RHDP ont approuvé un projet de loi portant établissement de la nouvelle carte nationale d’identité ivoirienne(CNI), et pour laquelle le citoyen ivoirien devra débourser la somme de 5000 f CFA pour se faire délivrer le précieux document. Cependant, cette décision n’est pas approuvée de tous. La majorité des ivoiriens souhaitent que cette nouvelle CNI soit gratuite.


C’est dans cette perspective que, Samba David, coordinateur de la coalition des indignés de Côte d’Ivoire (CICI), dans une interview accordée à ‘’Le quotidien d’Abidjan’’ exprime son mécontentement et exhorte les ivoiriens à boycotter l’opération à venir.


A LIRE AUSSI:// CONDAMNE PAR COUTUMACE, BENDJO: «C’est une parodie de justice orchestrée par un clan sans foi ni loi pour contraindre ses opposants au silence».


Pour un Etat de droit où les aspirations et les désirs des populations demeurent la préoccupation des parlementaires, il faut que ces derniers soient redevables aux peuples. Samba David, a annoncé que tout ce qui se passe est la conséquence du choix de certains partis politiques dont sont issus les parlementaires qui sont obligés de suivre les décisions déjà décidées. «  Si ces élus n’étaient pas redevables à ces partis qui les ont désigné et dont ils sont obligés de faire la volonté et qu’ils étaient au parlement pour réellement défendre les intérêts des populations, nous ne serions pas en train de vivre ce genre de situation. Sinon quel défenseur du peuple peut cautionner cette décision de faire payer 5000 f CFA à des populations qui croupissent sur le poids de la misère », a-t-il dénoncé.

Ajoutant que le parlement devrait avoir des députés indépendants en grand nombre et non des députés dominés par un seul parti.  C’est le lieu de rappeler qu’en 2009, sous la gouvernance de Laurent Gbagbo, où le pays n’était pas réunifié, la CNI était établi et délivré gratuitement. Aujourd’hui où la stabilité est rassurante et que la croissance économique est ce qu’elle est, on fait payer la CNI.

« Selon certains spécialistes la confection de la CNI va coûter 100 milliards », a indiqué Samba David qui poursuit pour stigmatiser le volonté électoral qui motive cette décision du pouvoir d’établir la CNI à 5000 f CFA. « Cette CNI jouera le rôle de la carte d’électeur. Et vu que le régime est dans une posture de distribution frauduleuse des CNI à des étrangers, pour constituer le bétail électoral. Ce serait faire du tort à ceux qui n’ont pas les moyens pour se faire établir cette pièce. Voici un élément qui risque de jouer dans les élections à venir. Si toutes ces allégations sont avérées, cette CNI devient du coup un instrument politique », a-t-il déploré.


A LIRE AUSSI://COTE D’IVOIRE : Henri Konan Bédié chez Camille Alliali


Aussi Samba David estime-t-il que les ivoiriens ont le droit de refuser cette décision impopulaire du gouvernement et de la boycotter. « Bientôt, je lancerai une opération pour demander à chaque ivoiriens qui n’est pas d’accord avec cette décision de brûler sa CNI, comme nous l’avons fait pour les décodeurs d’une chaine cryptée », a-t-il prévu

Samba David, coordinateur de la coalition des indignés de Côte d’Ivoire, dénonce la dictature du régime et traite cette affaire de CNI d’un projet machiavélique du régime qui veut se maintenir au pouvoir. « Dans la vie, lorsqu’on n’est pas d’accord, on dit non et on pose des actes. (…) Boycottons l’opération de la CNI à venir. Nous appelons les ivoiriens à un rassemblement pacifique devant la CEI pour dire non à cette CEI et la décision du gouvernement relative à la CNI ».


Ousseni Sawadogo

Civnews225redaction@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CÔTE D’IVOIRE/SAMBA DAVID : « Nous appelons les ivoiriens à dire non à cette CEI et à la CNI à 5000 f».

par Civnews. net temps de lecture: 3 min
0