MAIRIE DU PLATEAU : Condamné à 20 ans, un mandat d’arrêt lancé contre Noël Akossi Bendjo, l’ex maire.


Le 2 juillet dernier, Noël Akossi a été condamné à 20 ans d’emprisonnement ferme. Cette peine est assortie d’une amende de 10 milliards 279 millions F Cfa et 5 ans de privation de droits pour détournements de fonds publics, faux, usage de faux et blanchiment de capitaux. Le procureur de la République, Adou Richard a, au cours d’une conférence de presse, à son cabinet, indiqué qu’un mandat d’arrêt a été lancée contre Noël Akossi Bendjo par le tribunal correctionnel.


En effet, le procureur de la République a souligné avec force que ce mandat d’arrêt rentrera automatiquement en vigueur dès l’instant où sa condamnation sera définitive. Au-delà une commission rogatoire sera mise en place à l’effet de demander son extradition en Côte d’Ivoire à partir de la France où il vit depuis. Comment l’Etat compte s’y prendre pour contraindre l’ex maire du Plateau à payer l’amende de 10 milliards de f CFA ? Pour le procureur de la République a soutenu que dès l’instant où la condamnation de Noël Akossi sera définitive, le trésor ivoirien rentrera en action pour saisir les biens de condamné.


A LIRE AUSSI://CONDAMNE PAR COUTUMACE, BENDJO: «C’est une parodie de justice orchestrée par un clan sans foi ni loi pour contraindre ses opposants au silence»


Par ailleurs, le procureur Adou Richard  est revenu sur  les 20 ans de condamnation de Noël Akossi Bendjo, pour expliquer que cette peine n’est pas exagérée parce que proportionnelle aux faits à lui reprochés, conformément à l’article 110 du code pénal. « Lorsque la valeur des choses obtenues au moyen des crimes et délits est égale ou supérieure à 25 millions de francs, la peine est comprise entre 10 et 20 années et l’article 111 du même code, exclut le bénéfice des circonstances atténuantes et du sursis », a-t-il dit. 


A LIRE AUSSI://PROCES INEDIT : Un témoin oculaire raconte le procès Bendjo.


Parlant de la condamnation en l’absence de M. Bendjo, le procureur de la République a argué que le jugement est possible « hors la comparution du prévenu lorsque son identité complète, sa filiation et son domicile sont connus du tribunal et qu’un mandat d’arrêt a été positivement ou négativement exécuté à son encontre ».

Evoquant les poursuites engagées contre le président des jeunes du PDCI-RDA, Valentin Kouassi, le procureur  de la République, Adou Richard,  a déclaré que le militant du PDCI-RDA a appelé à un soulèvement des populations en cas de non réforme de la Commission Electorale Indépendante (CEI). Comment justifie-t-il son inaction face aux propos injurieux de la Députée Mariam ? Le Procureur Adou Richard n’a eu pour seule réponse : « Elle est députée et couverte par l’immunité parlementaire ». Comme pour dire qu’un député peut tout se permettre dans cette nation. Encore qu’il faut être député RHDP.  



Josué Abraham.

Civnews225redaction@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MAIRIE DU PLATEAU : Condamné à 20 ans, un mandat d’arrêt lancé contre Noël Akossi Bendjo, l’ex maire.

par Civnews. net temps de lecture: 2 min
0