CÔTE D’IVOIRE/ CEI : l’opposition saisi la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des peuples en Tanzanie


L’opposition ivoirienne a saisi la Cour Africaine des Droits de l’Homme après le rejet de sa requête par le conseil constitutionnel Ivoirien.


Après le rejet par le conseil constitutionnel du recours déposé par le député du PDCI-RDA, Konan Marius, pour le compte de l’opposition, relatif à l’adoption de la loi portant recomposition de la Commission Electorale Indépendante (CEI), jugé  “irrecevable en la forme” vu que le texte indexé n’était pas une loi.

Aussi les trois groupes parlementaires, PDCI-RDA, Vox Populi et Rassemblement, ont par la voix de leur avocat, Me Blessy Jean-Chrysostome, déposé mardi dernier, un nouveau recours devant la Cour Africaine des Droits de l’Homme basé à Arusha en Tanzanie.Cette loi sur la nouvelle CEI, avait été adoptée le 30 juillet dernier par le parlement, avant d’être aussi approuvé par le sénat le 02 Aout 2019, deux chambres majoritairement composées par des membres du  parti au pouvoir RHDP.


A LIRE AUSSI: CÔTE D’IVOIRE/REFORME DE LA CEI : ” Le dossier est bouclé”, soutient Alassane Ouattara


La nouvelle CEI comprend 15 membres, contre 17 auparavant : un représentant du président de la République, un représentant du ministre de l’Intérieur, six de la société civile, six des partis politiques ‘’équitablement répartis entre le pouvoir et l’opposition’’ et un représentant du Conseil supérieur de la magistrature.

C’est justement cette composition que l’opposition estime déséquilibrée. Vu que, selon elle, un trop grand nombre des membres de la nouvelle CEI ‘’ seront nommés par le pouvoir ou des organismes liés au pouvoir en place’’.

C’est à juste titre que les députés, après avoir constaté le rejet de la requête soumise au conseil constitutionnel, ont déposé une nouvelle, cette fois-ci, auprès de la Cour africaine des droits de l’homme.

En effet, C’est la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des peuples qui, en 2016 avait jugé que la CEI n’était pas indépendante, avant d’exiger, par conséquent, au gouvernement ivoirien de la réformer.


Jean Cyriel Ahoussou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CÔTE D’IVOIRE/ CEI : l’opposition saisi la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des peuples en Tanzanie

par Civnews. net temps de lecture: 1 min
0