CÔTE D’IVOIRE/JEAN LOUIS BILLON : “La Côte d’Ivoire est un pays qui a reculé sur de nombreux plans”


Le secrétaire exécutif du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), chargé de la Communication et de la propagande, Jean louis Billon, a indiqué samedi dernier à Abidjan que “la Côte d’Ivoire a reculé sur de nombreux plans“. Allusion faite à la carte nationale d’identité (CNI). Aussi a-t-il jugé inacceptable que “la délivrance d’un tel document administratif aussi simple soit rendue complexe par le gouvernement” à 14 mois des élections.


” (….) En Côte d’Ivoire, nous sommes restés et nous demeurons dans l’irrégularité à partir du moment où nous n’établissons pas de Carte d’identité de façon régulière. Le (pays) a reculé sur de nombreux plans”, a annoncé Jean louis à un Panel sur le système électoral.

M.Billon a fait remarquer qu’“il y a plein d’individu en Côte d’Ivoire qui n’ont pas de pièces d’identité et ces derniers ont atteint la majorité“.


“Après la crise que la Côte d’Ivoire a connue, après la crise postélectorale (avec) toutes les questions identitaires, la question de la CNI aurait dû être réglée dans les 6 mois qui suivaient l’accession au pouvoir du nouveau régime”.


Évoquant les attestations d’identités, l’ex-ministre du Commerce s’est interrogé quant à l’importance de ce document délivré par l’Office national d’identification. Pour lui ” ce (document) ne veut rien dire”, mais “on (le)  produit (…), en plus elle est excessivement chère”.

Rappelons que lors d’un conseil des ministres, le gouvernement avait annoncé que l’établissement d’une nouvelle carte d’identité était au prix de 5000 FCFA.

“Ce n’est pas tant le prix qui pose problème, mais c’est le fait d’avoir été absent tout le temps et exiger 10 ans après, de quelqu’un qu’il paie la défaillance de l’Etat”, dénonce Jean Louis Billon pour qui “nous allons avoir les élections et pour voter, on demandera la carte d’identité et la carte d’électeur”, a-t-il signalé.


A LIRE AUSSI // CÔTE D’IVOIRE / SORO : ” D’ici septembre-octobre, quelque chose se passera”.


“Après la crise que la Côte d’Ivoire a connue, après la crise postélectorale (avec) toutes les questions identitaires, la question de la CNI aurait dû être réglée dans les 6 mois qui suivaient l’accession au pouvoir du nouveau régime”, a-t-il déploré.


Hermann KOFFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CÔTE D’IVOIRE/JEAN LOUIS BILLON : “La Côte d’Ivoire est un pays qui a reculé sur de nombreux plans”

par Civnews. net temps de lecture: 2 min
0