CÔTE D’IVOIRE/ FRAUDE AUX EXAMENS : La Fesci n’entend pas rester sans rien faire.


Le secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), Allah Saint-Clair, a co-animé une conférence de presse vendredi dernier à Cocody, avec Mme Doussou Coulibaly, parente d’élèves, à l’occasion des cas de fraudes constatés, lors des proclamations des résultats du Bac, session 2019.


Pour le secrétaire général de la Fesci, son organisation qui a pour mission de défendre les droits des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire n’acceptera pas que des élèves payent pour des erreurs d’un disfonctionnement de la direction des examens et concours (Deco).

« Dans certains établissements, tous les élèves ont eu des mentions fraudes inscrites sur les collantes (Abobo, Yopougon, Port-Bouët) l’on parle de six mille à dix mille huit cents élèves», a-t-il dénoncé.

Aussi la Fesci entend aider ces élèves à faire valoir leurs droits. Il a tenu à préciser, qu’il ne s’agit pas d’aider ceux qui ont été pris en flagrant délit de fraude, mais seulement ceux dont la collante a été sanctionné par la mention ‘’fraude’’ lors de la proclamation des résultats. Proposant  par la suite qu’une commission soit mise en place pour statuer sur ce genre de cas litigieux.

Quant à Doussou Coulibaly, Elle a demandé que des explications soient données sur les cas de fraude constaté sur les collantes des enfants. « Nous voulons des explications sur la mention fraude inscrite sur la collante de nos enfants alors qu’ils n’ont pas été pris en flagrant délit de tricherie. Dans certains cas, l’élève est déclaré admis avec les félicitations du jury mais avec l’inscription fraude marquée. Pour d’autre l’on a donné zéro dans toutes les disciplines avec également la mention fraude marquée”, a-t-elle dénoncé.

En dehors de cela, il y a des fautes sur des noms ou lieux de naissance et l’on demande aux élèves d’établir des actes d’individualité dont le montant s’élève à environ trente mille FCFA. Nous ne pouvons pas accepter que l’on sacrifie l’avenir de nos enfants », a-t-elle conclu.


JCA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CÔTE D’IVOIRE/ FRAUDE AUX EXAMENS : La Fesci n’entend pas rester sans rien faire.

par Civnews. net temps de lecture: 2 min
0