CÔTE D’IVOIRE : « le processus électoral en cours serait sous la menace de graves irrégularités », révèle Danièle Boni Claverie

La présidente de l’Union républicaine pour la démocratie (URD), Danièle Boni Claverie a révélé, jeudi à Abidjan que « le processus électoral en cours serait sous la menace de graves irrégularités », lors d’une conférence de presse.

« Selon des informations en notre possession, le processus électoral en cours serait déjà sous la menace de graves irrégularités », a-t-elle fait savoir, avant d’ajouter que « dans les coulisses de la République, il semblerait qu’une manipulation d’une grande ampleur se prépare qui violerait si l’on n’y prend garde, la sincérité du futur suffrage ».

Selon la fondatrice de l’URD, il faut chercher « à débusquer ce qui se cache derrière ce que l’on considère comme une boutade mais qui est en fait une déclaration officielle : le fameux « tout est bouclé, tout est géré pour 2020 » auquel s’ajoute ce bout de phrase « et nous gagnerons au 1er tour ».

Après l’énumération des maux comme «  la réforme de la Commission électorale indépendante  (CEI), la caporalisation de l’Assemblée Nationale, la vassalisation du Conseil Constitutionnel, un Sénat monocolore et inodore, l’implosion organisée des partis politiques de l’opposition, la chasse à nouveau ouverte contre les opposants » qui pouvaient entravés le processus d’organisation de l’élection présidentielle de 2020, l’ex-ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant dans le gouvernement AKE N’GBO a exprimé ses « craintes également décuplées par l’annonce faite par le chef d’Etat, lorsqu’il a évoqué son intention de procéder à de ‘’ petites modifications constitutionnelles’’ ».


A LIRE AUSSI//CÔTE D’IVOIRE : le gouvernement Gon 3 est là avec 42 ministres et 7 secrétaires d’Etat, Mamadou Sangafowa, pro Soro, écarté


« Je vais insister sur les divisions qui défigurent notre pays et qui ne nous permettent pas d’aborder sereinement les tensions inhérentes à une élection présidentielle », a déclaré Mme Claverie avant d’« interpeller le gouvernement ivoirien dont la responsabilité est pleinement engagée ».

 L’URD a également par la voix de sa présidente, « appelé au rassemblement de toute l’opposition face à ces défis dont le traitement efficace oblige à un changement de posture et a lancé un appel à la Communauté internationale pour son implication sérieuse dans la recherche de solutions pour l’organisation d’élections véritablement démocratiques en Côte d’Ivoire ».

Enfin, l’URD a invité « les Ivoiriens et les Ivoiriennes à une grande vigilance pour faire barrage à toutes manœuvres en vue de confisquer le pouvoir ».


Céline ADJE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CÔTE D’IVOIRE : « le processus électoral en cours serait sous la menace de graves irrégularités », révèle Danièle Boni Claverie

par Civnews. net temps de lecture: 2 min
0