CÔTE D’IVOIRE: Nouvelle baisse du prix de l’Hévéa


Malgré la mise en place du Conseil hévéa-palmier à huile en novembre dernier, pour rechercher des solutions idoines aux problèmes des producteurs d’hévéa, le calvaire de ces derniers ne semble pas être pour demain.


En effet, pour ce mois de septembre, le prix du kilogramme de caoutchouc naturel a connu une réduction. Il est passé à 268 F CFA le kg, contre 289 F CFA le mois dernier. Soit une chute de de 21 F. Une situation qui a suscité la colère des producteurs, qui aujourd’hui ne savent vraiment à quel saint se vouer.

Et dire qu’il n’y a pas si longtemps le producteur d’hévéa percevait au moins 1000 f Cfa contre le kilogramme du ‘’latex blanc’’. Faisant des producteurs des hommes qui n’avaient rien à envier…

Au-delà, il faut noter que l’adoption de l’hévéa par l’agriculture familiale en Côte d’Ivoire au cours de ces vingt à trente dernières années peut être analysée comme un processus d’innovation. Pour cette agriculture familiale qui s’est principalement développée sur la base du binôme café-cacao, l’hévéa clonal est une culture complètement nouvelle.

 Mise à part une petite exploitation de caoutchouc sauvage au début du XXe siècle, une possible discrète reprise pendant la Seconde Guerre mondiale, à base de Funtumia elastica (Clarence Smith, 2009), la Côte d’Ivoire reste absente du secteur caoutchouc jusqu’en 1956, où s’amorce un secteur de plantations industrielles (Losch, 1983 ; Hirsch 2002).

 Le premier projet d’introduction de l’hévéa en agriculture familiale en Côte d’Ivoire date de 1968/69, le dernier projet, de 1988-90. Puis l’Etat et les bailleurs de fonds se désengagent pendant vingt ans. Or c’est précisément au cours de cette période que l’agriculture familiale se saisit massivement de l’innovation et investit dans l’hévéa.


JCA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CÔTE D’IVOIRE: Nouvelle baisse du prix de l’Hévéa

par Civnews. net temps de lecture: 1 min
0