CÔTE D’IVOIRE/ GBEKE /AFFAIRES JACQUES MANGOUA : Des jeunes bloquent les accès de Béoumi, Diabo et Botro, la gendarmerie rétablit l’ordre mais..


Pour exiger la libération de Jacques Mangoua, le président du Conseil régional du Gbêkê suite à son arrestation suivie de son déferlement, des jeunes bloquent les accès de Béoumi, Diabo et de Botro.


En effet, la situation était tendue ce mercredi 2 octobre 2019, dans la région de Gbêkê (Bouaké et sa région). Et pour cause. Accusé de détenir des armes blanches (40 machettes) et des munitions, Jacques Mangoua, président du Conseil régional de Gbêkê, a été arrêté et déferré le lundi 30 septembre dernier, à la Maison d’arrêt et de correction de Bouaké.

  D’où la manifestation de colère des jeunes proches de lui qui ont bloqué, hier mercredi, l’axe routier Bouaké-Béoumi et Bouaké-Botro pour se faire entendre. Non sans exiger sa libération. Cette action spontanée avait pour objectif d’exiger la libération de celui qui est, par ailleurs,Vice-président du PDCI-RDA.


A LIRE AUSSI// CÔTE D’IVOIRE/ ARRESTATION DE MANGOUA JACQUES : le parti de Bédié « exige instamment (sa) mise en liberté immédiate »


C’est très tôt ce mercredi matin, juste après la sous-préfecture de Languibonou, sur le tronçon Béoumi-Botro, que plusieurs jeunes ont érigé des barrages, faisant retourner tous les véhicules en provenance de Bouaké. Au même moment à Botro, toutes les entrées et sorties de la ville étaient également fermées par des manifestants.

Les femmes d’un côté, et les jeunes de l’autre, ils ont à l’unisson paralysé toute la circulation dans les deux sens. Manifestation similaire à Diabo où la route internationale était aussi bloquée. Alertés, les éléments de la gendarmerie nationale, appuyés par des membres du corps préfectoral ont réussi à ramener les manifestants à la raison. La circulation a repris son cours normal bien après.

Au surplus, il faut indiquer que Jacques Mangoua sera conduit devant le tribunal de Bouaké ce jeudi 3 Octobre. Va-t-il être condamné ou va-t-il regagné son domicile. C’est là toute la question dont la réponse pourra oui ou non incliné l’action des jeunes du Gbêkê. Que va faire l’opposition, notamment le PDCI-RDA en cas de condamnation de son vice-président ?  


J.A

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CÔTE D’IVOIRE/ GBEKE /AFFAIRES JACQUES MANGOUA : Des jeunes bloquent les accès de Béoumi, Diabo et Botro, la gendarmerie rétablit l’ordre mais..

par Civnews. net temps de lecture: 2 min
0