CÔTE D’IVOIRE/AFAIRE MANGOUA JACQUES : Les voies d’accès à la ville de Bouaké fermées, à nouveau, par les jeunes de la région du Gbêkê


En attendant le verdict du tribunal de Bouaké qui devra statuer ce matin sur le cas du Vice-Président du PDCI-RDA, Jacques Mangoua, accusé de détenir à son domicile des armes blanches (40 machettes) et des munitions, les jeunes de la région du Gkêkê ont, à nouveau, fermées les voies d’accès à la ville de Bouaké sur les axes  Botro, Bodokro, Sakassou, Béoumi, Diabo, Djebonoua ..


Après les manifestations de mécontentement de la matinée du mercredi 2 octobre pour exiger la libération de leur leader, le président du Conseil régional du Gbêkê, Jacques Mangoua, les jeunes de Bouaké ont remis le couvert ce jeudi matin.

En effet, depuis ce matin, les voies d’accès à la ville de Bouaké sont fermées à la circulation par les jeunes. Les axes Sakassou- Béoumi/Bouaké, Diabo- Botro/Bouaké,  Brobo/Bouaké  etc. sont occupés par de jeunes manifestants qui ne décolèrent pas contre le pouvoir RHDP. Lequel est accusé de vouloir humilier le président du Conseil régional de Bouaké qui refusent d’adhérer au RHDP après les injonctions à lui faites.

« Ainsi, faute d’avoir rapporté la preuve de ce qu’il n’est pas le destinataire des munitions découvertes à son domicile, Monsieur Mangoua Jacques sera traduit devant le tribunal correctionnel suivant la procédure de flagrant délit », avait déclaré le procureur Koné Braman avant de déferrer Jacques Mangoua à la prison de Bouaké.

Que fait-on de la présomption d’innocence sous nos tropiques ? N’est-ce pas à charge et à décharge qu’agit le procureur pour faire éclater la vérité. Pourquoi c’est à l’accusé qui a pris sur lui d’informer la gendarmerie du colis suspect à son domicile de prouver que ce colis n’est pas le sien ?  Bizarre tout cela.


Josué ABRAHAM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CÔTE D’IVOIRE/AFAIRE MANGOUA JACQUES : Les voies d’accès à la ville de Bouaké fermées, à nouveau, par les jeunes de la région du Gbêkê

par Civnews. net temps de lecture: 1 min
0