CÔTE D’IVOIRE/FAUTES DANS LES MANUELS DE CP1 ET CP2 : des parents d’élèves jugent « inadmissible » ces fautes, et interpellent le ministère de l’éducation


Le constat des fautes dans les livres d’exercices des cours préparatoires 1ère et 2ème années (CP1 et CP2) continue de susciter des réactions.


C’est ainsi que le président de l’Organisation  des parents d’élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (OPEECI), Claude Aka Kadjo, a indiqué que la présence des fautes dans des ouvrages scolaires « ne fait pas honneur au système éducatif ivoirien ».

Pour les parents d’élèves ce « manquement grave et inadmissible » met en évidence « le manque de rigueur et la légèreté » qui ont prévalu lors de la confession de ces manuels scolaires du primaire.

Selon l’OPEECI, l’on pouvait rattraper ces fautes au niveau du ministère qui dispose d’un service pédagogique.

« Ce service pédagogique devrait en principe s’assurer que tout va bien avant la mise à disponibilité de ces documents aux apprenants », s’est indigné le président de l’OPEECI.

M. Kadjo a également déploré les conséquences sur la qualité de la formation de base et en générale.


A LIRE AUSSI// CÔTE D’IVOIRE/ FAUTES DANS LES MANUELS SCOLAIRES : les services de Kandia accusent les Editions NEI-CEDA et refusent d’assumer leur part de responsabilité


« Si des manuels scolaires programmés pour la formation des élèves du primaire sont truffés de fautes, il va s’en dire que le niveau d’étude de ces apprenants va prendre un coup. Par la même occasion, nous ne pouvons pas atteindre nos objectifs d’école de qualité et d’excellence », a-t-il regretté.

Ce porte-parole des parents d’élèves et étudiants a pour conclure, affirmé que cet éditeur « s’il le faut, qu’on le remplace ».

L’éditeur en question reçu en audience par le ministre chargé de l’éducation Kandia Camara, a endossé toutes les responsabilités en annonçant que « tous les manuels seront revus et corrigés et un certain nombre sera réédité dès cette année scolaire. Ce travail sera validé ensuite par les experts du ministère afin de s’assurer qu’il n’y a plus de coquilles ».

Alors, l’on se pose les questions suivantes : où étaient ces fameux experts du ministère lorsque les ouvrages ont été édités et mis sur le marché en l’état ?

Qu’en sera-t-il des manuels que les parents ont chez eux à domicile et sur toute l’étendue du territoire national ?


Céline ADJE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CÔTE D’IVOIRE/FAUTES DANS LES MANUELS DE CP1 ET CP2 : des parents d’élèves jugent « inadmissible » ces fautes, et interpellent le ministère de l’éducation

par Civnews. net temps de lecture: 2 min
0