CÔTE D’IVOIRE : le Cojep de Charles Blé GOUDE « adhère pleinement à la plateforme politique » de l’opposition


Au nom de Charles Blé Goudé, président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep), Bli Roselyn, premier vice-président dudit parti, a conduit, hier, une forte délégation chez le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, Henri Konan Bédié à Cocody-Abidjan.


A la fin de la rencontre qui a duré près d’une heure, le porte-parole de la délégation a indiqué que le Cojep est venu saluer le président Bédié et lui témoigner sa gratitude pour son soutien à l’endroit de Charles Blé Goudé.

« Nous sommes venus ce soir avec une forte délégation de la direction de mon parti au nom de notre leader, le président Charles Blé Goudé, témoigner au président Henri Konan Bédié, président du PDCI, notre gratitude et notre reconnaissance au regard des nombreuses actions menées par le PDCI et son président à l’endroit de notre président, Charles Blé Goudé », a déclaré Bli Roselyn à la fin de l’audience que leur a accordé l’ex-chef d’Etat, Henri Konan Bédié avant de qualifier les gestes du responsable du PDCI d’actes forts et de solidarité.

« Vous savez que nous sommes dans le champ politique en Côte d’Ivoire et le président Bédié a initié une plateforme pour rassembler tous les acteurs politiques pour que nous puissions aller à la paix et à une réconciliation véritable dans le pays », a-t-il rappelé. Et de donner la position du Cojep : « sur cette base le Cojep adhère pleinement à la plateforme politique. C’est pourquoi, nous sommes venus échanger avec le président Bédié pour que, main dans la main, la réconciliation soit une réalité dans notre pays pour que cessent les brimades », a poursuivi Bli Roselyn.


A LIRE AUSSI// BOUAKE / PROCES DE MANGOUA JACQUES : l’intégralité de la plaidoirie de Maitre N’dri Claver (défense) ignorée par la juge Afian Adou et qui en dit long sur le complot en cours.


La délégation a également profité de l’occasion pour se prononcer sur la tenue des élections prochaines de 2020 avant de condamner l’arrestation du vice-président du PDCI, Mangoua Jacques, et exprimé sa solidarité au parti de Bédié.

« Nous voulons exprimer notre soutien à l’endroit du PDCI pour ces moments difficiles que le parti traverse. Cette situation doit nous interpeller à rester ensemble parce que ce régime ne cesse de nous servir brimades et arrestations arbitraires. Que toute l’opposition se retrouve pour lutter et plus jamais en Côte d’Ivoire, un ivoirien ne soit arrêté pour ses opinions. Ce qui se passe à Bouaké est une arrestation arbitraire. Nous condamnons », a-t-il dénoncé et appelé le parti au pouvoir à l’apaisement.


Céline ADJE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CÔTE D’IVOIRE : le Cojep de Charles Blé GOUDE « adhère pleinement à la plateforme politique » de l’opposition

par Civnews. net temps de lecture: 2 min
0