CÔTE D’IVOIRE / LISTE ELECTORALE 2020: “une fraude de grande ampleur est en train de se mettre en place” (Boni Claverie)


 La présidente de l’Union républicaine pour la démocratie (URD), Danièle Boni Claverie a accordé une interview au cours de laquelle, elle a  annoncé qu’”une fraude de grande ampleur” concernant la liste électorale de 2020 “est en train de se mettre en place”, après sa visite de Bruxelles à Laurent Gbagbo.


” Oui, une fraude de grande ampleur est en train de se mettre en place”, a confirmé Mme Boni face au journaliste, répondant par affirmation à la question de” fraude” stipulant que “le processus électorale en cours serait sous la menace d’irrégularités”.

Expliquant que, “l’obtention de l’appel d’offres de la société de droit belge, Semlex a créé une filiale ivoirienne dirigée par des personnalités proches du Rassemblement des républicains (RDR), ex-parti d’Alassane Ouattara et du pouvoir (actuel) dont une est à la tête d’une société détentrice d’une bonne partie des données biométriques grâce  au monopole d’émission des passeports en Côte d’Ivoire“.


A LIRE AUSSI// CÔTE D’IVOIRE/REGION DU GBÊKÊ : un proche de Guillaume Soro, Moctar Diallo, enlevé hier à Bouaké.


Selon elle, cette société a une mauvaise presse en Afrique, notamment en République démocratique du Congo (RDC) où cette dernière a eu des insuffisances.

Danièle Boni Claverie a fait aussi savoir que son inquiétude se renforce lorsqu’il est demandé 5000 FCFA pour l’obtention d’une carte d’identité que ne pourront pas s’offrir nos compatriotes qui vivent la précarité.

Se prononçant sur le meeting du 14 septembre dernier co-organisé par le président Konan Bédié et Laurent Gbagbo en liaison d’une Alliance entre les deux Partis, Boni Claverie a indiqué  qu’”il est trop tôt pour  parler d’alliance” et que parfois, “il faut privilégier la politique des  petits pas”.

Se penchant sur le cas Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, elle a rappelé que la Cour pénale internationale (CPI) est un « machin » “qui broie des vies”, notamment “Africaines”, qui selon elle, la décision (appel à l’acquittement)  de la procureure Fatou Bensouda est comme un acharnement de tenir l’ex-chef d’Etat (2000-2011) hors du circuit.

“Laisser venir Laurent Gbagbo après son acquittement aurait été un coup de poker magistral” qui pourrait consolider plus la cohésion sociale et la paix tant recherchée, selon elle.


Hermann KOFFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CÔTE D’IVOIRE / LISTE ELECTORALE 2020: “une fraude de grande ampleur est en train de se mettre en place” (Boni Claverie)

par Civnews. net temps de lecture: 2 min
0