CÔTE D’IVOIRE/ LE PRIVE CONTRE LA PRESSION FISCALE : ‘’Abidjan affiche un taux de pression fiscale des plus faibles de la sous-région ouest-africaine, soit 15,6%’’, (le gouvernement)


Le gouvernement ivoirien ne voulait-il pas mettre un terme à la spéculation qui prévaut au sein du secteur privé qu’il se prendrait autrement. Lui qui n’a qu’une visée, « optimiser la gestion des finances publiques », a adopté récemment en conseil des ministres, une communication relative à la revue de taxes spéciales et administratives. ‘’Il y a une insuffisance de taxation induite par les contraintes de la structure de l’économie ivoirienne’’, conclu-t-il.


En effet, pour mettre un terme à ces griefs et aussi avoir une plus large visibilité sur ces taxes, en vue d’optimiser la gestion des finances publiques, et plus précisément pour rationaliser les taxes spéciales, parafiscales et administratives, le gouvernement a diligenté une étude, afin d’avoir plus de précision.

« Il en ressort de ces travaux, qui ont consisté pour l’essentiel, à l’inventaire de l’ensemble de ces taxes, que la Côte d’Ivoire affiche un taux de pression fiscale des plus faibles de la sous-région ouest-africaine, soit 15,6% pour une norme minimale de 20% fixée au niveau de l’UEMOA », note le communiqué du conseil des ministres.


A LIRE AUSSI // CONSEIL DES MINISTRES : Le projet de budget 2020 séquilibre en ressources et en charges à 8 061 milliards de francs CFA et enregistre une progression de 9,9%


Et ce, ‘’en dépit des griefs du secteur privé relativement à ces taxes, cette étude souligne une insuffisance de taxation induite par les contraintes liées à la structure de l’économie nationale, marquée par une forte base agricole et une taille relativement importante du secteur informel’’ ajoute-t-il.

Elle relève toutefois une déperdition de certains produits des taxes administratives ou recettes de services. Pour parer à cette déperdition, le Conseil a instruit le Ministre chargé du Budget et l’ensemble des Ministres concernés, à prendre les mesures appropriées pour intégrer et retracer l’ensemble des taxes spéciales et administratives au niveau de la comptabilité publique et assurer un suivi régulier de leur emploi.


JCA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CÔTE D’IVOIRE/ LE PRIVE CONTRE LA PRESSION FISCALE : ‘’Abidjan affiche un taux de pression fiscale des plus faibles de la sous-région ouest-africaine, soit 15,6%’’, (le gouvernement)

par Civnews. net temps de lecture: 1 min
0