CÔTE D’IVOIRE : « Nous, au PDCI, nous considérons que notre bien le plus cher, c’est la Côte d’Ivoire », (Allah Kouadio Rémi)


Elu fraichement président de l’Association des élus et cadres du grand centre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (AEC-GC-PDCI), Allah Kouadio a affirmé dimanche à Cocody que « le bien le plus cher » de son parti politique est « la Côte d’Ivoire », lors du séminaire de l’AEC-GC-PDCI.


« Aujourd’hui, à ce séminaire qui nous sert d’organe de congrès, nous en avons décidé ainsi, c’est notre organe suprême, vous êtes encore venus, un dimanche, jour de culte, pour faire un travail pour le PDCI et pour la Côte d’Ivoire, je voudrais encore une fois vous dire merci. Chers membres du bureau, merci pour votre confiance. Certes, les temps deviennent de plus en plus durs mais, il s’agit de notre pays. Quelques soit les difficultés, il s’agit de notre pays à tous. Nous, au  PDCI, nous considérons que notre bien le plus cher, c’est la Côte d’Ivoire et qu’aucun sacrifice n’est trop grand pour sauver notre bien le plus cher qui est la Côte d’Ivoire… », a fait savoir l’ex-ministre de la santé avant de « lancer un appel à l’unité ».

Car, pour lui c’est « l’union qui est la plus importante », elle « permettra à son parti de traverser les épreuves qui l’attendent ».

Selon le fils de Toumodi, l’assemblée générale extraordinaire du 30 Mai 2019 de ladite association avait pris deux décisions. La première a été « d’étoffer le bureau en cooptant les nouveaux membres afin que toutes les régions soient bien représentées ».


A LIRE AUSSI // CÔTE D’IVOIRE / GNAMIEN KONAN AU REGIME OUATTARA : “Les faiseurs de guerre sont connus”,”Arrêtez donc de menacer les Ivoiriens”


La deuxième était la mise « en place d’une organisation et d’une stratégie du mouvement qui soit plus adaptées au contexte actuel ». Parce que, pour l’ex-président intérimaire de l’AEC-GC-PDCI, « le contexte sociopolitique de 2019 est très différent du contexte sociopolitique de 2010 » vu que les « ex-alliés du PDCI sont devenus (ses) farouches adversaires et (ses) adversaires sont devenus alliés ».

M. Allah a par ailleurs « remercié » le président du PDCI, Henri Konan Bédié en lui offrant une acclamation « pour le combat qu’il mène, non seulement pour le PDCI mais pour la Côte d’Ivoire ».

Il a pour conclure, souligné que le premier défi de l’association qu’il a la gestion est de « faire en sorte que Yamoussoukro soit noire de monde » le 19 Octobre prochain pour le meeting du PDCI.


Céline ADJE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CÔTE D’IVOIRE : « Nous, au PDCI, nous considérons que notre bien le plus cher, c’est la Côte d’Ivoire », (Allah Kouadio Rémi)

par Civnews. net temps de lecture: 2 min
0