CÔTE D’IVOIRE/AFFAIRE MANGOUA : le procureur Koné « a semé beaucoup de contrevérités » à la RTI, « nous avons fait appel de la décision du juge »


Me Suy Bi Gohoré Emile, avocat de Mangoua Jacques a estimé que le procureur Braman Koné « a semé beaucoup de contrevérités » sur le plateau de la RTI, au cours d’une interview accordée à nos confrères de « Le nouveau réveil ».


« Ce que je peux dire suite à l’intervention du procureur sur les antennes de la RTI, le dimanche, c’est qu’au cours de cette intervention, le procureur n’a pas dit toute la vérité notamment la vérité sortie de l’audience. (…) Donc le procureur a semé beaucoup de contrevérités… », a jugé le défenseur du vice-président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI).

Selon Me Gohoré, « les contrevérités » du procureur Koné s’expliquent par son affirmation que c’est « le cousin de Mangoua qui a informé la gendarmerie ».

« Dans sa déclaration sur les antennes de la RTI, j’ai entendu le procureur dire que lorsque le gérant de M. Mangoua a découvert les colis et qu’il a informé le cousin de M. Mangoua, le cousin de M. Mangoua a automatiquement informé la gendarmerie. Ce qui est faux », a-t-il fait savoir.

Non sans soutenir qu’ « après le constat du cousin de M. Mangoua, il a appelé M. Mangoua et c’est M. Mangoua qui a appelé le commandant de la brigade et le préfet ».


A LIRE AUSSI // BOUAKE / PROCES DE MANGOUA JACQUES : l’intégralité de la plaidoirie de Maitre N’dri Claver (défense) ignorée par la juge Afian Adou et qui en dit long sur le complot en cours.


Me Suy Bi Gohoré explique les contrevérités du procureur par son silence relatif à l’absence de M. Mangoua à sa résidence depuis le mois d’Avril, jusqu’au 21 Septembre date de la découverte des colis qui a été démontré à l’audience.

Avant de poursuivre :« Un autre élément que je voulais, soulever, c’est que le procureur a fait croire que le moyen de défense des avocats était de dire que ceux qui ont déposé les colis, ont escaladé la clôture. Cela est faux », a révélé Me Gohoré. Et de souligner que « la comparaison que le procureur fait avec le cas de Soul to Soul n’est pas appropriée » et qu’ « en réalité les deux cas sont similaires ».

Il a par ailleurs saisi la RTI pour obtenir un temps d’antenne similaire à celui qu’a obtenu, le procureur de la république de Bouaké.

Il faut noter que suite au verdict de condamnation de Mangoua Jacques, le jeudi 03 Octobre, le conseil de M. Mangoua a fait appel de la décision du juge hier lundi.


Céline ADJE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CÔTE D’IVOIRE/AFFAIRE MANGOUA : le procureur Koné « a semé beaucoup de contrevérités » à la RTI, « nous avons fait appel de la décision du juge »

par Civnews. net temps de lecture: 2 min
0