GOUVERNANCE DE OUATTARA : La Cour des comptes dénonce un déficit de 103 milliards, des modifications budgétaires non conformes, des prévisions des ressources non réalistes, le poids de la dette


Dans le cadre de sa mission d’assistance au parlement et au gouvernement, la Cour des comptes a, dans son rapport définitif n°59/2019 sur l’exécution de la loi de finances en vue du règlement du budget de l’année 2018, constaté un déficit de 103.564.796.838 de FCFA, des modifications budgétaires non conformes, des prévisions des ressources non réalistes, le poids de la dette .


 « La cour, dans le cadre de sa mission d’assistance au parlement et au gouvernement, a élaboré le présent rapport sur l’exécution de la loi de finances en vue du règlement du budget de l’Etat de l’exercice 2018. Le résultat de l’exécution dudit budget fait apparaître un déficit de 103 564 796 838 f », lit-on dans un extrait du rapport d’audience de la chambre du conseil du lundi 30 septembre 2019. Ajoutant en sus que « Les observations issues du contrôle inclinent à retenir ce qui suit: un faible niveau de pression fiscale; des modifications budgétaires non conformes aux textes en vigueur; le caractère peu réaliste des prévisions des ressources et des charges; l’importance du poids de la dette. »

A LIRE AUSSI:// CÔTE D’IVOIRE /CPI : Voici en exclusivité le courrier du régime RHDP qui va garder Gbagbo loin de la politique ivoirienne jusqu’en 2025

La cour a pour cela formulées des recommandations essentiellement orientées sur la mise en œuvre effective des réformes envisagées au titre de la fiscalité intérieure et extérieure; l’établissement des prévisions budgétaires plus réalistes et sincères; le respect du principe de l’indépendance des exercices dans l’enregistrement des opérations; le recours à des décrets d’avances, en l’absence de loi de finances rectificatives, pour l’ouverture de crédits supplémentaires; la précision du périmètre des dépenses de personnel dans le CGAF et le rapport de présentation du projet de loi de règlement.

A LIRE AUSSI:// CÔTE D’IVOIRE / CEI/ GUILLAUME SORO : “Ouattara qui s’est battu pour des élections démocratiques, installe une CEI monochrome, c’est une honte, un recul”

Par ailleurs, tout en reconnaissant le respect des délais de production des documents budgétaires et comptables, la cour a toutefois noté des insuffisances dans la transmission des informations complémentaires (actes modificatifs du budget, dette publique) et dans la mise en œuvre de certaines recommandations.


Jean Cyriel A

GOUVERNANCE DE OUATTARA : La Cour des comptes dénonce un déficit de 103 milliards, des modifications budgétaires non conformes, des prévisions des ressources non réalistes, le poids de la dette

par Civnews. net temps de lecture: 2 min
0