CÔTE D’IVOIRE : Risque d’implosion au RHDP, Ouattara inquiet


La tâche ne s’annonce pas du tout aisée pour le président Alassane Ouattara et son parti le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). À moins d’un an de la prochaine élection présidentielle, tout ne semble pas encore “bouclé” comme voudrait le faire croire la mouvance présidentielle.


Potentiel candidat du parti d’Alassane Ouattara au prochain scrutin présidentiel, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly ne semble pas faire l’unanimité au sein de la famille des houphouëtistes. Des voix et non des moindres s’élèvent déjà pour exprimer leur désaccord face à ce choix qui, dit-on, ne saurait assurer au RHDP la victoire au soir de la présidentielle de 2020.

Selon la Lettre du continent (LC), cette situation peu rassurante d’Amadou Gon occasionne des velléités de candidature au sein du RHDP au cas où Alassane Ouattara se décidait à passer la main en 2020. Il s’agit des ministres Mabri Toikeusse et Marcel Amon Tanoh. ” Le président ivoirien est persuadé que les initiatives personnelles se multiplieront dès qu’il annoncera officiellement qu’il ne concourra pas à l’élection de 2020 “, informe la LC dans sa parution N°810 de la semaine.

A LIRE AUSSI:// CÔTE D’IVOIRE / PROCES BLE GOUDE : les avocats se “déportent” de la procédure juridique de leur client, les raisons

“Ouvertement dubitatifs sur la probable candidature du Premier ministre Amadou Gon à l’élection présidentielle de 2020, certains barrons du RHDP n’hésitent pas à imaginer de se lancer dans l’élection “, poursuit la Lettre du Continent. Cette situation, précise notre source, suscite une vive colère auprès du président Ouattara.

” Ces initiatives irritent au plus haut point Alassane Ouattara. Qui ne manque pas de distiller des commentaires acerbes sur les ministres soupçonnés de déloyauté “, confie le journal. Le RHDP entend remporter la prochaine élection présidentielle dès le premier tour, une tâche qui s’annonce déjà difficile face à cette crise interne qui se profile à l’horizon.

L’élection présidentielle en Côte d’Ivoire aura lieu le 31 octobre 2019, et plusieurs personnalités politiques de haut rang dont Guillaume Soro, ont déjà manifesté leur volonté de se présenter. Les candidats du PDCI et du FPI seront connus dans le deuxième semestre de l’année 2020.


Hermann KOFFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CÔTE D’IVOIRE : Risque d’implosion au RHDP, Ouattara inquiet

par Civnews. net temps de lecture: 2 min
0